Programme CoVivre

Contexte

La première vague de la pandémie de COVID-19 a eu des effets dévastateurs partout dans le monde. Pourtant, cette expérience n’a pas été vécue de façon équitable par tous. Certains groupes ont été plus affectés par la pandémie, soit quant à leur risque d’exposition au virus (milieu de travail ou milieu de vie), soit quant à leurs moyens d’implanter les mesures sociosanitaires de prévention des infections (compréhension des directives, moyens socio-économiques). 

De plus, l’émergence du virus a aussi été liée à l’intensification de la discrimination et des iniquités ainsi qu’à d’autres enjeux systémiques déjà existants dans la société.

Au Québec, plusieurs rapports, études scientifiques et observations sur le terrain ont indiqué que des groupes marginalisés par leur statut d’immigration, leurs conditions de travail ou leur appartenance à certains groupes ethnoculturels par exemple, ont été affectés de façon disproportionnée par la pandémie ou le confinement.  

Afin de réduire les inégalités de santé exacerbées par la COVID-19, des mesures ciblées auprès de ces groupes doivent être déployées. Le programme CoVivre vient lier des données probantes les plus récentes, une approche de réduction des inégalités de santé et une action concertée avec des équipes terrain et des partenaires institutionnels aux priorités similaires. 

Le programme CoVivre adresse les inégalités que rencontrent les groupes marginalisés par l’entremise d’initiatives effectuées avec les principaux acteurs du milieu communautaire, de l’éducation et de la santé et des services sociaux. CoVivre agit comme facilitateur et accélérateur d’actions visant la réduction des inégalités socio-économiques et de santé causées par la pandémie

CoVivre vise à informer, protéger et soutenir les communautés marginalisées durant la pandémie de la COVID-19 dans la région du Grand Montréal. 

CoVivre a vu le jour en août 2020 grâce à la collaboration de trois chercheuses, Dre Cécile Rousseau, Dre Alexandra de Pokomandy et Dre Sarah Gallagher, ainsi qu’au soutien financier de la Fondation familiale Trottier. 

En très peu de temps, notre équipe a pu créer et renforcer des relations de confiance  avec    plusieurs partenaires provenant de différents secteurs. Une collaboration étroite s’est établie de façon rapide et efficace.

L’arrivée de CoVivre juste avant le début de la deuxième vague a permis la création et l’accélération de nombreux projets et initiatives qui sont venus soutenir plusieurs groupes vulnérables dans la population. 

Population cible

Les actions de CoVivre visent les groupes ou communautés du Grand Montréal qui ont été identifiés comme les plus marginalisés par la pandémie, notamment les personnes qui vivent des expériences de discrimination ou d’exclusion.

Objectifs

Composantes

Le mode de fonctionnement de CoVivre est basé sur trois différents volets, détaillés ci-dessous. Ces volets sont accompagnés par un mécanisme d’évaluation et de transfert de connaissances.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour toute demande d’information, veuillez contacter Joy Schinazi par courriel : joy.schinazi.ccomtl@ssss.gouv.qc.ca

Structure du programme

La structure de CoVivre regroupe une équipe de programme, un comité exécutif, un comité aviseur multidisciplinaire ainsi que différents partenaires et collaborateurs.

Responsables

 

Dre Cécile Rousseau est pédopsychiatre à l’Hôpital de Montréal pour enfants, chercheuse spécialisée sur les soins en santé mentale jeunesse auprès des enfants immigrants et réfugiés et sur le phénomène de la radicalisation menant à la violence. Elle est aussi professeure titulaire au département de psychiatrie à l’Université McGill. 

 

 

Dre Alexandra de Pokomandy est médecin de famille spécialisée en soins aux patients atteints du VIH, chercheuse au Centre universitaire de santé de l’Université McGill et professeure agrégée au Département de médecine familiale à la Faculté de médecine de l’Université McGill.

 

 

 

Dre Sarah Gallagher est professeure de physique et d’astronomie à l’Université Western et conseillère scientifique du président de l’Agence spatiale canadienne. Dre Gallagher est aussi cofondatrice de CanCOVID, une initiative pancanadienne qui vise à faciliter la collaboration parmi les chercheurs au sujet de la COVID-19. 

 

Équipe de programme

 

Emmanuelle Bolduc est la coordonnatrice de CoVivre. Elle détient une maîtrise en psychiatrie sociale et transculturelle (U. McGill) et un M.B.A. en gestion du développement international et humanitaire (U. Laval). Elle cumule plus de 10 ans d’expérience à l’international et au Québec en gestion de programmes et recherche-analyse, principalement en santé mentale jeunesse et en mobilisation communautaire et partenariale en contexte multiculturel. 

 

Joy Schinazi est conseillère en communication et transfert de connaissances à CoVivre. Elle détient une maîtrise en psychologie du développement (U. McGill) et une maîtrise en santé publique - santé familiale et communautaire (U. Harvard). Son expérience de travail inclut plus de 15 ans au sein du réseau de la santé publique du Québec dans l’implantation et l’évaluation de programmes préventifs visant la réduction des inégalités de santé.

 

Aïssata Touré est agente de liaison pour le volet santé de CoVivre. Elle détient un baccalauréat en administration des affaires avec une spécialisation en Marketing (HEC Montréal) et elle parfait actuellement son éducation en psychologie (U. Montréal). Elle a œuvré pendant plus de six ans pour un organisme de bienfaisance dédié à la recherche, à l’éducation et au soutien des personnes touchées par le cancer. 

 

Cindy Ngov est agente de projet pour CoVivre. Elle est actuellement étudiante à la maîtrise en santé publique (U. McGill) et elle détient un baccalauréat en microbiologie et immunologie. Elle s’intéresse beaucoup à la question des inégalités sociales ainsi qu’au lien entre la recherche fondamentale et les interventions pratiques autour de tout ce qui touche le bien-être physique et psychosocial. 

 

Tara Santavicca est agente de projet pour CoVivre. Elle est étudiante à la maîtrise en santé publique (U. McGill). Elle détient aussi un baccalauréat en kinésiologie et est membre accréditée de la Fédération des Kinésiologues du Québec. Elle a travaillé sur l'éducation et la sensibilisation de l’activité physique tout au long de la vie, dans le contexte de la santé et de la maladie. 

 

Anabelle Vanier-Clément est chargée de projet - Soutien aux leaders religieux et communautaires pour CoVivre. Elle détient une double maîtrise en relations internationales de Sciences-Po Paris et de London School of Economics ainsi qu’une formation en médiation de l’Institut canadien pour la résolution des conflits. Elle cumule des expériences professionnelles à l’étranger et à Montréal en journalisme, droits de la personne et coordination de projets jeunesse en contexte multiculturel.

 

Catherine Montmagny Grenier est chargée du projet - Soutien aux travailleurs et travailleuses  précaires pour CoVivre. Détentrice d’un doctorat en criminologie culturelle (U. de Montréal), elle compte plus de 10 années d’expérience en coordination d’équipe de recherche et  en réalisation de recherche terrain, notamment en ce qui a trait aux effets différentiels des pratiques néolibérales sur les personnes dites privilégiées et marginalisées.

 

Claire Guenat est chargée du projet - Formation sur la vaccination et l’hésitation vaccinale pour CoVivre. Elle est candidate au doctorat en criminologie (U. de Montréal). Elle détient plus de cinq années d’expérience en gestion et coordination d’équipe et de projets de recherche, principalement en lien avec la prise en charge communautaire et institutionnelle des populations vulnérables. 

 

Partenaires

L'équipe de CoVivre travaille actuellement avec plusieurs partenaires :

  • Bureau d’intégration des nouveaux arrivants de la Ville de Montréal (BINAM)
  • Centre d'accueil et de référence sociale et économique pour immigrants de Ville Saint Laurent (CARI St-Laurent) et la Clinique Lumen Gentium
  • Centre d'expertise sur le bien-être et l'état de santé physique des réfugiés et des demandeurs d'asile (CERDA)
  • Centre des travailleurs et travailleuses immigrants (CTTI)
  • Clinique Mauve 
  • Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ)
  • Direction régionale de santé publique de Montréal (DRSP)
  • Équipe de recherche et action sur les polarisations sociales (RAPS)
  • Équipe des Fondations philanthropiques Canada
  • Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM)
  • Institut universitaire SHERPA
  • Médecins du Monde Canada (MdM)
  • Ministère de la santé et des services sociaux (MSSS) 
  • Ministère de l’education et de l’enseignement supérieur (MEES)
  • Projet Re-Création
  • Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes (TCRI)

Le Programme CoVivre collabore aussi de façon ponctuelle avec de nombreux experts du milieu académique (Université McGill, Université de Montréal, Université Sherbrooke et University College London).

Financement 

Fondation familiale Trottier

CoVivre démarre et collabore à de nombreux projets avec une multitude de partenaires. De plus, le réseau d’experts de CoVivre est souvent interpellé pour donner son avis sur différents sujets en lien avec les communautés marginalisées et la pandémie. Voici un aperçu des projets en cours de CoVivre

Volet 1- Informer: Communication

Volet 2 - Protéger: Travail de proximité et sensibilisation

Volet 3 - Soutenir: Soutien psychosocial et santé mentale

 

Volet 1.  Informer : Communication 

CoVivre reconnaît l’importance de la communication, particulièrement dans un contexte de crise et aussi changeant que celui actuel. Afin de faire connaître les changements et différentes mesures de soutien qui s’offrent aux personnes et communautés davantage marginalisées par la pandémie, CoVivre aborde le volet communication de façon transversale à l’ensemble de ses actions notamment pour la simplification et la diffusion d’information et d’outils qu’il produit. L’équipe s’adresse également à deux phénomènes en lien avec la communication, soit l’impact de la désinformation ainsi que l’hésitation vaccinale sous différentes formes.

Campagne de communication pour mitiger les impacts de la désinformation en lien avec la COVID-19

Depuis l’arrivée de la pandémie de COVID-19, on remarque l’apparition de plusieurs éléments de désinformation en lien avec les origines, les modes de prévention et les traitements du virus. Il est nécessaire d’essayer de mitiger l’impact de la désinformation et de théories complotistes afin de promouvoir les consignes sanitaires limitant la propagation du virus et de prévenir la légitimisation de la discrimination envers certains groupes. CoVivre travaille avec Marc D. David, Marie-Ève Carignan et David Morin, experts-conseils, l’agence de publicité Substance et la Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l'extrémisme violents de l’Université Sherbrooke afin de développer une campagne de communication. Cette campagne unique mise sur une approche globale et invite la population à développer un esprit critique et un discours plus nuancé. Pour en savoir plus, consultez : lepirejeu.com

Campagne de communication pour adresser l’hésitation vaccinale 

Dans le contexte de la COVID-19, un sondage effectué par la firme Léger et l’Association d’études canadiennes rapporte que le tiers des Canadiens n’avaient pas l’intention de se faire vacciner ou ne savaient pas s’ils en avaient l’intention (Léger, 2020). À l'heure actuelle, le degré de confiance envers les institutions et les différents vaccins est variable et peut avoir un impact sur le taux de vaccination, qui se doit d’être suffisamment important pour atteindre l’immunité collective. Ainsi, l’équipe de CoVivre développe une autre campagne de communication qui vise à créer et évaluer des messages sur les réseaux sociaux afin d’adresser la question de l’hésitation vaccinale. CoVivre travaille avec Laurence Monnais, experte-conseil en hésitation vaccinale de l’Université de Montréal, Marc D. David et Marie-Ève Carignan, experts-conseils en communication de l’Université de Sherbrooke ainsi qu’avec l’agence de publicité Substance. L’approche de la campagne est d’augmenter la confiance en évitant la confrontation et de miser sur une information adaptée et en soutien à la décision afin de modifier la perception du vaccin et de diminuer l’hésitation vaccinale.

Contribution à la formation sur la gestion de cas et des contacts pour les enquêteurs de santé publique (Module 7 - Personnes en situation de vulnérabilité : comment faire face aux obstacles lors des enquêtes?)

Reconnaissant le besoin de formation en communication adaptée auprès des personnes en situation de vulnérabilité, l’Université McGill et l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) ont développé un nouveau module de formation pour les enquêteurs de santé publique. CoVivre a collaboré à l’élaboration de ce module qui a pour objectif d’adapter la communication lors des enquêtes sur les cas positifs de COVID-19 et de tenir compte des différentes réalités vécues par des groupes davantage touchés par la pandémie et les mesures de confinement.  Veuillez cliquer ici pour accéder à la formation.

Développement d'outils et de stratégies de diffusion selon les projets

CoVivre développe ou contribue au développement de différents outils et stratégies de diffusion d’information adaptés, afin de rejoindre les communautés les plus marginalisées par la pandémie et ce, à travers l’ensemble de ses volets. CoVivre tient alors compte du degré de vulgarisation de l’information, de l’accès à de l’information multilingue et en temps réel, via différents canaux de communication et dans une perspective qui mise sur l’importance d’apporter une pluralité de voix dans la façon d’approcher la gestion de la crise.

Volet 2. Protéger :  Sensibilisation et travail de proximité

Pour son volet Protéger, CoVivre s’est impliqué dans l’élaboration de plusieurs projets visant à outiller directement différents groupes vulnérables dans des secteurs-clé touchés fortement par la pandémie. Avec la collaboration de plusieurs expert(e)s et en partenariat avec des organismes de référence, CoVivre s’est donc penché sur les enjeux touchant les travailleurs précaires, le milieu scolaire, les équipes de sensibilisation et les organismes communautaires locaux en soutien aux personnes et familles immigrantes. 

2.1 Soutien aux travailleurs et travailleuses

Partenariat avec le CTTI pour adresser l’impact de la pandémie auprès des travailleur(-euse)s

Un partenariat a été établi entre CoVivre et le Centre des travailleurs et travailleuses immigrants (CTTI) dans le but de soutenir les travailleurs vulnérables et de réduire l’impact de la pandémie sur ceux-ci. Ce partenariat prévoit différentes initiatives, incluant une évaluation des expériences des différents groupes de travailleur(-euse)s sur les questions de sécurité et de statut d’immigration et l’accès aux mesures de soutien, la préparation de demandes individuelles et collectives en santé et sécurité de travail, la sensibilisation, la formation ainsi que la référence et l’accompagnement de ces travailleur(-euse)s.

Fiches informationnelles pour les travailleurs et travailleuses 

 CoVivre a participé à l’élaboration de deux fiches informationnelles multilingues visant les travailleur(-euse)s en collaboration avec la Direction régionale de santé publique de Montréal, la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes (TCRI), l’Institut universitaire SHERPA, le Centre des travailleurs et travailleuses immigrants (CTTI) et la Commission sur les normes, l’équité la santé et la sécurité au travail (CNESST). La première fiche porte sur l’aide financière gouvernementale et la deuxième aborde les droits au travail.

Soutien financier pour les travailleurs et travailleuses en isolement

Une mesure de soutien financier solidaire a été mise en place par CoVivre en partenariat avec le CTTI comme organisme communautaire d’implantation ainsi qu’avec la collaboration de la Direction régionale de santé publique de Montréal, l’Institut universitaire SHERPA, la Croix-Rouge canadienne, le Bureau d’intégration des nouveaux arrivants de Montréal, la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes et grâce au soutien financier de la Fondation familiale Trottier et de la Fondation Écho. La mesure s’adresse aux travailleurs(-euse)s précaires qui doivent se mettre en isolement en raison de la COVID-19, et qui ne sont pas admissibles à d’autres mesures de soutien financier (gouvernementale ou avec leur employeur). Elle permet aux travailleur(-euse)s les plus vulnérables de se mettre en isolement, et ce, sans compromettre de subvenir à leurs besoins de base et à ceux de leur famille. Cette mesure compte un double objectif: 1) contribuer à la réduction de la transmission communautaire de la COVID-19 et 2) soulager l’extrême précarité à laquelle font face certains travailleur(-euse)s précaires du Grand Montréal. Ce dépliant d'information sur la mesure de soutien est disponible en sept langues.  Veuillez cliquer ici pour le dépliant sur la mesure et ici pour accéder aux traductions. 

2.2 Soutien aux écoles

Capsules et guide pédagogique sur le racisme

 L’intensification de la discrimination contre certains groupes ethnoculturels depuis la pandémie a suscité la création d’un « Task Force » auquel CoVivre participe et qui vise à aborder la question du racisme en milieu scolaire. À la suite d’entrevues avec des jeunes et de plusieurs recherches et consultations, deux capsules « vox pop » et un guide pédagogique bilingue ont été créés. Les capsules et les guides ont été conçus pour aider les enseignant(e)s à mener en classe un échange rassembleur autour du racisme. Les guides en français et en anglais sont disponibles pour consultation, ainsi que les capsules en français et en anglais.

Outils multilingues de santé publique pour les parents d’élèves

 Une démarche collaborative entre CoVivre, une École montréalaise pour tous, la Direction régionale de santé publique de Montréal et le Réseau Réussite Montréal a été entreprise afin d’adapter et de traduire les lettres de santé publique envoyées aux parents d’enfants lorsqu’un cas positif de COVID-19 est déclaré dans l’école. Ces lettres ont été simplifiées, vulgarisées et traduites en 16 autres langues pour ceux qui ne maîtrisent pas le français ni l’anglais. Un visuel graphique a aussi été ajouté afin de faciliter la compréhension. Ces outils multilingues sont actuellement distribués par le réseau scolaire. Vous trouverez dan ce lien un exemple d’un outil développé.

Guide aux enseignant(e)s pour la rentrée scolaire

Le Guide « L’école en temps de pandémie : favoriser le bien-être des élèves et des enseignants » a été élaboré par la professeure Garine Papazian-Zohrabian et Mme Caterina Mamprin de la Faculté d’Éducation de l’Université de Montréal avec le soutien de CoVivre. Il s’adresse à tous les acteur(-trice)s scolaires et son objectif principal est de les soutenir dans le contexte de la pandémie. Le guide aborde la notion de santé mentale, présente les conséquences de la situation sanitaire sur le bien-être au travail des enseignant(e)s et le bien-être psychologique des élèves et propose des principes et des pistes pour leur accompagnement en milieu scolaire

2.3  Vaccination et hésitation vaccinale 

En continuité avec son mandat qui est de mitiger les conséquences de la pandémie sur les communautés marginalisées, CoVivre a développé des actions en partenariat avec différents acteurs pour soutenir la campagne de vaccination. 

Soutien aux équipes de sensibilisation communautaire et quartiers 

a) Webinaires 

Deux webinaires ont été conçus par l’équipe de CoVivre à partir des connaissances actuelles et en collaboration avec des experts-conseil dans le domaine de l’hésitation vaccinale, dont Laurence Monnais (U. de Montréal), Noemi Tousignant (U. College London) et l’équipe du Dr Arnaud Gagneur (U. Sherbrooke), Anousheh Mashouf et Marie-Hélène Rivest de l’équipe clinique Polarisation et Sasha Dyck, infirmier et chef d’équipe du CIUSSS Centre-Ouest et Simone Martineau (U. McGill). Ils ont été développés dans le but de soutenir les agent(e)s de sensibilisation et intervenant(e)s communautaires qui sont en contact avec la population. Les webinaires visent à transmettre des connaissances au sujet des vaccins contre la COVID-19 et de l’hésitation vaccinale, ainsi qu’à outiller les professionnel(le)s dans leur travail de sensibilisation et d’intervention auprès de la population. 

L’organisme COVID-19 Resources Canada a aussi collaboré à cette démarche en produisant les sous-titres en anglais pour l’un des webinaires. Veuillez cliquer ici pour accéder aux vidéos enregistrés des webinaires.

b) Fiches informationnelles sur la vaccination

Quatre fiches informationnelles au sujet de la vaccination ont été développées par CoVivre en collaboration avec des experts dans le domaine. Les fiches visent à éclairer la population au sujet du rôle et du fonctionnement de la vaccination, l’efficacité et la sécurité des vaccins, et les questions les plus courantes sur la vaccination. Ces fiches ont été traduites en 9 langues. Veuillez cliquer ici pour accéder aux fiches et ici pour les versions traduites.

c)  Guide pour comprendre  l’hésitation vaccinale et soutenir la prise de décision concernant la vaccination

Les communautés minoritaires au Québec possèdent un vécu particulier qui peut affecter les facteurs contextuels de l’hésitation vaccinale, tels que le racisme, la discrimination et leur rapport à la biomédecine. Si face à l’urgence de la pandémie, on a dans un premier temps négligé cette réalité, les communautés minoritaires sont, elles aussi, concernées par le phénomène d’hésitation face à la vaccination. Le phénomène commence tout juste à être documenté pour ce qui est de la COVID-19. En complémentarité avec les webinaires sur la vaccination, CoVivre a consulté un panel d’expert(e)s et a créé dun guide qui porte sur l’hésitation vaccinale pour les différents groupes minoritaires présents à Montréal et qui propose une posture d’intervention. (Liens pour la version intégrale et abrégée du guide à venir).

Soutien aux communautés et aux leaders

Un accompagnement est offert aux différents leaders communautaires et religieux, aux quartiers et aux communautés du Grand Montréal en lien avec la campagne de vaccination contre la COVID-19. Dans le cadre de cet accompagnement, CoVivre procède à:

  • l'évaluation des préoccupations et des besoins des communautés en lien avec la vaccination contre la COVID-19;
  • l'analyse des initiatives existantes visant à répondre aux besoins des communautés;
  • la facilitation ou à l'adaptation des initiatives existantes selon les besoins des communautés;
  • la liaison entre les leaders communautaires et les instances de santé pour porter les préoccupations et les besoins des communautés en matière de vaccination contre la COVID-19;
  • la création, à l'adaptation ou au transfert de matériel vulgarisé sur la vaccination destiné aux leaders et à leurs communautés (matériel écrit, rencontres informatives, webinaires).

2.4 Soutien aux acteurs travaillant auprès des communautés ethnoculturelles, immigrantes et racisées

Partenariat avec la TCRI pour adresser l’impact de la pandémie auprès des personnes réfugiées et immigrantes

Un partenariat a été établi entre CoVivre et la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes (TCRI) dans le but de soutenir les organisations communautaires et les réseaux qui desservent les personnes réfugiées, immigrantes et à statut précaire et leurs communautés. Les initiatives dans le cadre de ce partenariat visent également d’identifier les besoins et les enjeux de ces personnes, à faire connaître et à adresser les conséquences de la pandémie auprès d’elles en plus de développer et de diffuser des outils de communications et des ressources disponibles. 

Guide de médiation culturelle pour intervenir en santé publique

La pandémie de la COVID-19 a mis en lumière la complexité des effets collatéraux des mesures de santé publique telles que le confinement, et l’intrication des phénomènes sanitaires, sociaux et politiques sous-jacents. Il est nécessaire de réfléchir aux principes qui devraient sous-tendre les processus décisionnels en temps de pandémie. Ce guide veut offrir un cadre de référence aux professionnel(le)s de la santé publique pour la promotion d’un dialogue visant une approche intégrée de médiation communautaire. Il est basé sur des savoirs d’expérience dans l’espace québécois, comme les expériences de médiation avec des communautés religieuses, raciales et ethniques dans la région métropolitaine lors de la première vague de la pandémie. Il s’adresse aux processus de médiation qui peuvent s’avérer nécessaires dans divers contextes et souligne l’importance d’élaborer des mécanismes de consultation entre la santé publique et les communautés qui tiennent compte de l’ensemble de la population, et plus particulièrement des groupes minoritaires et marginalisés. (Lien pour le guide à venir)

Volet 3. Soutenir : Soutien psychosocial et santé mentale

Afin de répondre à la hausse considérable d’enjeux psychosociaux et de santé mentale dans le contexte de la pandémie et du confinement, CoVivre a priorisé le développement d’un volet de soutien psychosocial et santé mentale. Tenant en compte l’importance de ne pas dédoubler des services déjà offerts en la matière et des capacités à les maintenir, CoVivre a opté pour une approche axée sur le partenariat avec des organismes déjà établis, offrant des services directs à la population cible et selon les besoins exacerbés ou causés par la pandémie.

Clinique Mauve : soutien à la communauté LGBTQI+ migrante et racisée

La Clinique Mauve est un tout nouveau point de service et un programme de liaison destinés aux personnes LGBTQI+ migrantes et racisées, situé au sein du GMF-U du Village Santé à Côte-des-Neiges. Elle vise à fournir des soins de santé médicaux, sexuels et psychologiques aux personnes LGBTQI+ migrantes ainsi qu’à les informer et à les sensibiliser aux enjeux relatifs à la COVID-19 à travers un programme de liaison. La Clinique Mauve préconise les approches anti-oppressives, interculturelles, intersectionnelle, transaffirmative et informée par le trauma. Elle préconise également la réduction des méfaits et le consentement éclairé et met l’accent sur l’autonomisation des usagers et usagères. CoVivre a soutenu le développement de la clinique et notre collaboration a contribué à l’intégration de pair(e)s-navigateur(-trice)s pour leurs volets de soutien psychosocial et de communication/plaidoyer. 

Médecins du Monde Canada :  soutien psychosocial aux intervenants et organismes communautaires 

Au fil des ans, Médecins du monde a développé une expertise reconnue dans le soutien aux intervenants et organismes travaillant auprès des populations marginalisées au Québec et à l’international. CoVivre soutient Médecins du Monde Canada dans son offre de soutien psychologique individuel et de groupe aux intervenants communautaires ainsi que pour le développement et la mise en place de formations à distance. Cet effort prevoit également d’Identifier les thèmes centraux les plus souvent demandés par les intervenants et les organismes qui travaillent en itinérance, toxicomanie, travail du sexe et autres marginalités afin d’offrir des ressources supplémentaires à ces intervenants.

CARI Saint Laurent et Clinique Lumen Gentium :  soutien psychosocial et outils pour familles immigrantes

Suite à la détresse et au désemparement constatés chez plusieurs familles immigrantes en lien avec leur adaptation et celle des enfants, le Centre d'accueil et de référence sociale et économique pour immigrants de Ville Saint Laurent (CARI St-Laurent) et la clinique Lumen Gentium ont mis sur pied une clinique psychosociale avec des professionnels en psychoéducation pour soutenir les familles. Cette clinique a été une ressource précieuse pour de nombreuses familles lors de la première vague de la pandémie et la demande ne cesse de croître depuis mars 2020. CoVivre soutient ce projet qui vise à élargir l’offre de service en soutien psychosocial ainsi qu'à développer des outils de soutien à la parentalité et des formations destinées aux familles.

Projet Re-Création : soutien aux jeunes en classe d'accueil

Maintenant dans sa troisième année d’activité, le Projet Re-Création est né en réponse à la vague des demandeurs d’asile en 2018 et la croissance subséquente dans les besoins de soutien dans les classes d'accueil. L’objectif de ce projet est de soutenir le bien-être des jeunes réfugiés et demandeurs d’asile par l’entremise d’ateliers d’expression créatrice qui visent à promouvoir le sentiment de sécurité et de confort chez les élèves. De plus, ces ateliers visent également à soutenir l'utilisation de stratégies positives de gestion du stress par l'art; à renforcer les liens sociaux à la maison, en classe et dans la communauté; à recueillir des informations sur les besoins des jeunes et à faire connaître leurs enjeux particuliers auprès des partenaires du programme.

 

Formations et webinaires

Les midis SHERPA. Soutenir les communautés marginalisées pendant la pandémie de COVID-19 : L’expérience du Programme CoVivre. 9 juin 2021, 12h-13h. WebinaireWebinaire Les MIDIS SHERPA: Soutenir les communautés marginalisées pendant la pandémie COVID-19: L'expérience du Programme CoVivre.  

Le focus de ce webinaire est sur les initiatives de CoVivre en lien avec la vaccination et l'hésitation vaccinale auprès des communautés minoritaires et marginalisées. On discute notamment de la campagne de communication sur les réseaux sociaux, des outils et guides développés, et des initiatives de collaboration avec des leaders religieux et communautaires pour la vaccination et de l'information adaptée sur les vaccins.

 

Webinaires: Connaître, comprendre et parler de vaccination contre la COVID-19 

 

Connaître et comprendre la vaccination contre la COVID-19 (fonctionnement, processus de développement et d’approbation).

 

Présentation de Sasha Dyck, infirmier de recherche, chef d'équipe de la Clinique de dépistage COVID-19 du CLSC Parc-Extension et résident impliqué dans son quartier de Parc-Extension. (Cliquez sur "cc" pour les sous-titres en anglais).

 

 

 

 

Comprendre l’hésitation vaccinale et soutenir la prise de décision en matière de vaccination

Présentation de Laurence Monnais, professeure titulaire au département d’Histoire à l’Université de Montréal, directrice du Centre d’études asiatiques (CETASE) et spécialiste des questions en lien avec l’hésitation face à la vaccination au Québec.

Présentation d'Anousheh Machouf, psychologue dans l’équipe clinique polarisation du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’île-de-Montréal et chercheuse-praticienne à l'Institut universitaire SHERPA.

 

 

Comprendre l’hésitation vaccinale en général et auprès des minorités visibles et des communautés ethnoculturelles

Présentation de Laurence Monnais, professeure titulaire au département d’Histoire à l’Université de Montréal, directrice du Centre d’études asiatiques (CETASE) et spécialiste des questions en lien avec l’hésitation face à la vaccination au Québec.

 

 

 

 

Contenu additionnel : Soutenir la prise de décision en matière de vaccination. 

 

 

Un exemple d'intervention tiré du programme EMMIE (Entretien Motivationnel en maternité pour l'Immunisation des Enfants), par le Dr Arnaud Gagneur, pédiatre chercheur au CHUS.

 

 

 

 

Contribution à la formation sur la gestion de cas et des contacts pour enquêteurs de santé publique de l'INSPQ

Module 7 - Personnes en situation de vulnérabilité : comment faire face aux obstacles lors des enquêtes?

 

Guides

Rousseau, C., Monnais, L., Tousignant, N., Gagneur, A., Gosselin, V., Santavicca, T., Ngov, C., Guenat, C., Schinazi, J. & Bolduc, E. (2021). Comprendre l'hésitation vaccinale et soutenir la prise de décision concernant la vaccination: Guide pratique à destination des intervenants et autres professionnels en contact direct avec la population dans le contexte de la COVID-19 au Québec. Une publication de CoVivre - ISBN 978-2-9820209-0-0

Rousseau, C., Monnais, L., Tousignant, N., Mekki-Berrada, A., Mekki-Berrada, W., Santavicca, T., Ngov, C., Guenat, C., & Bolduc, E. (2021). Comprendre l'hésitation vaccinale au sein des communautés ethnoculturelles dans le cadre de la pandémie de la COVID-19. Version intégrale. Une publication de CoVivre - ISBN 978-2-9820209-2-4

Papazian-Zohrabian, G. & Mamprin, C. (2020). L’école en temps de pandémie : Favoriser le bien être des élèves et des enseignants. Un guide à l’intention du personnel scolaire. Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal. 

Rousseau et al. (2020). Et si on parlait de racisme? Un guide pédagogique pour mener en classe un échange rassembleur autour du racismeUne collaboration CoVivre et RAPS

Capsule Vox-Pop sur YouTube disponible ici.

English version:

Rousseau et al. (2020).  What if we talked about racism? A pedagogical guide to leading a respectful discussion around racism in the classroom. A collaboration between CoVivre and RAPS.

Speakers’ Corner on YouTube available here.

Rousseau et al. (2020). Guide de médiation culturelle pour intervenir en santé publique. À venir

 

Documents de vulgarisation d’information

 

Fiches informationnelles sur la vaccination au sujet du rôle et le fonctionnement de la vaccination, l’efficacité et la sécurité des vaccins, et les questions les plus courantes sur la vaccination.

Français 

Anglais

Arabe

Chinois (Mandarin)

Créole

Espagnol

Hindi

Punjabi

Tagalog

Yiddish

 

Dépliants de vulgarisation de la Mesure d'aide financière pour les travailleurs et travailleuses en isolement:

Français

Anglais

Arabe

Créole

Espagnol

Hindi

Punjabi

Fiches informationnelles pour les travailleurs.euses :

Fiche sur l’aide financière gouvernementale

Fiche sur les droits au travail

Outils multilingues de santé publique pour les parents d’élèves - exemple d’un outil dans le cas de contact modéré à l’école.

 Version française (sommaire exécutif et recommandations) du document: Tworek, H.,  Beacock, I. & Ojo, E. (2020). Democratic Health Communications during Covid-19: A RAPID Response. UBC Centre for the Study of Democratic Institutions, Vancouver, BC.

Les midis SHERPA. Soutenir les communautés marginalisées pendant la pandémie de COVID-19 : L’expérience du Programme CoVivre. 9 juin 2021, 12h-13h. WebinaireWebinaire Les MIDIS SHERPA: Soutenir les communautés marginalisées pendant la pandémie COVID-19: L'expérience du Programme CoVivre.  

Le focus de ce webinaire est sur les initiatives de CoVivre en lien avec la vaccination et l'hésitation vaccinale auprès des communautés minoritaires et marginalisées. On discute notamment de la campagne de communication sur les réseaux sociaux, des outils et guides développés, et des initiatives de collaboration avec des leaders religieux et communautaires pour la vaccination et de l'information adaptée sur les vaccins.

 

Webinaires: Connaître, comprendre et parler de vaccination contre la COVID-19 

 

Connaître et comprendre la vaccination contre la COVID-19 (fonctionnement, processus de développement et d’approbation).

 

Présentation de Sasha Dyck, infirmier de recherche, chef d'équipe de la Clinique de dépistage COVID-19 du CLSC Parc-Extension et résident impliqué dans son quartier de Parc-Extension. (Cliquez sur "cc" pour les sous-titres en anglais).

 

 

 

 

Comprendre l’hésitation vaccinale et soutenir la prise de décision en matière de vaccination

Présentation de Laurence Monnais, professeure titulaire au département d’Histoire à l’Université de Montréal, directrice du Centre d’études asiatiques (CETASE) et spécialiste des questions en lien avec l’hésitation face à la vaccination au Québec.

Présentation d'Anousheh Machouf, psychologue dans l’équipe clinique polarisation du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’île-de-Montréal et chercheuse-praticienne à l'Institut universitaire SHERPA.

 

 

Comprendre l’hésitation vaccinale en général et auprès des minorités visibles et des communautés ethnoculturelles

Présentation de Laurence Monnais, professeure titulaire au département d’Histoire à l’Université de Montréal, directrice du Centre d’études asiatiques (CETASE) et spécialiste des questions en lien avec l’hésitation face à la vaccination au Québec.

 

 

 

 

Contenu additionnel : Soutenir la prise de décision en matière de vaccination. 

 

 

Un exemple d'intervention tiré du programme EMMIE (Entretien Motivationnel en maternité pour l'Immunisation des Enfants), par le Dr Arnaud Gagneur, pédiatre chercheur au CHUS.

 

Guides

Rousseau, C., Monnais, L., Tousignant, N., Gagneur, A., Gosselin, V., Santavicca, T., Ngov, C., Guenat, C., Schinazi, J. & Bolduc, E. (2021). Comprendre l'hésitation vaccinale et soutenir la prise de décision concernant la vaccination: Guide pratique à destination des intervenants et autres professionnels en contact direct avec la population dans le contexte de la COVID-19 au Québec. Une publication de CoVivre - ISBN 978-2-9820209-0-0

Rousseau, C., Monnais, L., Tousignant, N., Mekki-Berrada, A., Mekki-Berrada, W., Santavicca, T., Ngov, C., Guenat, C., & Bolduc, E. (2021). Comprendre l'hésitation vaccinale au sein des communautés ethnoculturelles dans le cadre de la pandémie de la COVID-19. Version intégrale. Une publication de CoVivre - ISBN 978-2-9820209-2-4

Documents de vulgarisation d’information

 

Fiches informationnelles sur la vaccination au sujet du rôle et le fonctionnement de la vaccination, l’efficacité et la sécurité des vaccins, et les questions les plus courantes sur la vaccination (CoVivre).

Français 

Anglais

Arabe

Chinois (Mandarin)

Créole

Espagnol

Hindi

Punjabi

Tagalog

Yiddish

Outils multilingues d'information sur la vaccination - Direction régionale de santé publique de Montréal

Outils multilingues d'information sur la vaccination de l'Alliance des communautés culturelles pour l'égalité dans la santé et les services sociaux - ACÉSSS

Comment réagir face à une personne qui tient des propos conspirationnistes ? Stratégies compréhensives de communication. Consortium interrégional savoirs, santé, services sociaux.

Fiche 1. Quoi dire, quoi ne pas dire

Fiche 2. Comment mieux gérer l'hésitation vaccinale

Fiche 3. À garder en tête

Outils multilingues de la Canadian Muslim COVID-19 Task Force - affiches, vidéos, fiches informationnelles, lignes directrices

Brochure sur la vaccination visant les communautés hassidiques de la clinique Refuah V'Chesed et le service Hazoloh (en anglais).

Lettre ouverte : Une meilleure stratégie pour les quartiers les plus touchés par la pandémie. Le Devoir, le 29 avril 2021

Help for the helpers. McGill University Faculty of Medicine and Health Sciences Alumni & Friends. Le 27 novembre 2020. https://www.mcgill.ca/facmed-alumni/article/help-helpers

Trottier Family Foundation empowers Montreal’s most affected communities to fight COVID. The Montrealer. Le 21 septembre 2020.  https://themontrealeronline.com/2020/09/trottier-family-foundation-gift-empowers-montreals-most-affected-communities-to-fight-covid/

Prévenir la deuxième vague chez les communautés vulnérables. Journal Métro (Édition Montréal). Le 14 septembre 2020.  https://journalmetro.com/local/montreal-nord/2518205/don-pour-prevenir-la-deuxieme-vague-chez-les-communautes-vulnerables/

Infolettre CoVivre n.2 - Mai 2021 

Infolettre CoVivre n.1 - Décember 2020

CoVivre s’ancre dans l’action basée sur les données probantes provenant des recherches les plus récentes. Voici une bibliographie sélective des recherches qui alimentent le déploiement de CoVivre :

Cenat, J. M., Dalexis, R. D., Kokou-Kpolou, C. K., Mukunzi, J. N., & Rousseau, C. (2020). Social inequalities and collateral damages of the COVID-19 pandemic: when basic needs challenge mental health care. International Journal Public Health, 65(6), 717-718. 

Cleveland, J., Hanley, J., Jaimes, A., & Wolofsky, T. (2020). Impacts de la crise de la covid-19 sur les « communautés culturelles » Montréalaises. L’institut universitaire SHERPA

Depri, D. K., Benoit, M., & Adrien, A. (2020). Améliorer la réponse à la pandémie de COVID-19 pour les populations immigrantes et racisées à Montréal : consultation des acteurs terrain (rapport synthétique préliminaire). Direction régionale de santé publique du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal. 

Frounfelker, R. L., Santavicca, T., Li Z., Miconi, D., Venkatesh, V., & Rousseau, C. (2021). COVID-19 Experiences  and social distancing: Insights from the Theory of Planned Behavior. American Journal of Health Promotion, https://doi.org/10.1177/08901171211020997

Frounfelker, R.L., Li, Z.Y., Santavicca, T., Miconi, D. & Rousseau, C. (2020). Latent class analysis of COVID-19 experiences, social distancing, and mental health [Manuscript submitted for publication]. Department of Psychiatry, McGill University.

Goudet, A. (2020).  Demandeurs.se.s d’asile travaillant dans les services essentiels. Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes. 

Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) (2020). COVID-19 : la résilience et la cohésion sociale des communautés pour favoriser la santé mentale et le bien-être. Retrieved from Québec: https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/covid/3016-resilience-cohesion-sociale-sante-mentale-covid19.pdf

Massoui, S., Trosseille, N., Clavel, C., Gagnon, M. M., & Coulibaly, G. L. (2020). Les différences culturelles en contexte de pandémie : des vecteurs d’inégalités sociales ? Retrieved from Québec: https://cerda.info/wp-content/uploads/2020/07/Massoui_2020_Les-diffe%CC%81rences-culturelles-en-contexte-de-pande%CC%81mie-des-vecteurs-d%E2%80%99ine%CC%81galite%CC%81s-sociales-1.pdf

Miconi, D., Li, Z., Frounfelker, R., Santavicca, T., Cénat, J.M., Venkatesh, V., Rousseau, C. (2021). Ethno-cultural disparities in mental health during the COVID-19 pandemic: A cross-sectional study on the impact of exposure to the virus and COVID-related discrimination and stigma on mental health across ethno-cultural groups in Quebec (Canada). BJPsych Open, 7, e14, 1–10. doi: 10.1192/bjo.2020.146

Miconi, D., Li, Z.Y., Frounfelker, R.L., Venkatesh, V. & Rousseau, C. (2020). Sociocultural correlates of self-reported experiences of discrimination related to COVID-19 in a culturally diverse sample of Canadian adults [Manuscript submitted for publication]. Department of Psychiatry, McGill University.

Rousseau, C., Jaimes, A., & El-Majzoub, S. (2020). Pandémie et communautés minoritaires marginalisées : vers une approche inclusive en santé publique? Canadian Journal of Public Health, 111(6), 963-966. https://doi.org/10.17269/s41997-020-00422-2

Rousseau, C., & Miconi, D. (2020). Protecting Youth Mental Health During the COVID-19 Pandemic: A Challenging Engagement and Learning Process. Journal of the American Academy of Child and Adolescent Psychiatry, 59(11), 1203-1207. https://doi.org/10.1016/j.jaac.2020.08.007

Tworek, H.,  Beacock, I. & Ojo, E. (2020). Democratic Health Communications during Covid-19: A RAPID Response. UBC Centre for the Study of Democratic Institutions, Vancouver, BC.

Pour toute demande d’information, veuillez contacter Joy Schinazi par courriel : joy.schinazi.ccomtl@ssss.gouv.qc.ca